Datagriculture : quand les petits exploitants s’attaquent aux grands share
back to to

Datagriculture : quand les petits exploitants s’attaquent aux grands

1 septembre 2015

Pour les agriculteurs américains, de plus en plus nombreux à se convertir au Big Data pour gérer leur exploitation, la récolte ne se mesure plus en boisseau mais en bytes. De quoi rebattre les cartes d’un secteur d’activité en pleine mutation, selon le Wall Street Journal.

1 milliard de dollars : c’est la somme dépensée par Monsanto depuis 2012 en équipements et logiciels pour l’analyse de données agricoles. Mais les géants de l’agriculture ne sont plus les seuls à miser sur les services numériques pour accroître leur rendement.

Mesurer le nombre de grains, l’efficacité énergétique des tracteurs ou encore les quantités d’eau nécessaires à une meilleure production sans céder toutes ses données ou une partie non négligeable de son budget … C’est désormais possible pour les plus petites exploitations.

La raison ? La chute des prix des capteurs et surtout, un écosystème foisonnant de startups de la Silicon Valley ainsi qu’un nombre croissant de coopératives agricoles qui se mettent à la datagriculture. Bientôt le tour de la France ?

Plus d’informations sur le Wall Street Journal.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email