Dataviz et armes à feu : combien d’années de vie perdues ? share
back to to

Dataviz et armes à feu : combien d'années de vie perdues ?

7 février 2013

Quand les données de l’OMS et du FBI sont triées et agencées, elles peuvent permettre de visualiser ce qui était jusque là invisualisable. C’est ce qu’a réalisé Periscopic sur un sujet d’actualité aux Etats-Unis sur le nombre d’années de vie perdues avec les armes à feu. Le Guardian nous fait découvrir cette application de Periscopic sur le sujet : combien d’années de vie ont été perdues au total en 2010 ?

David McCandless expliquait au cours d’un entretien que l’information pouvait passer par la datavisualisation :

« Pour l’information, il vous faut deux choses : une très bonne donnée, c’est-à-dire une donnée juste, qui a du sens et qui transmet véritablement une information, bien cherchée, une « belle donnée. » et elle doit être intéressante, elle doit avoir une portée, une révélation, quelque chose qui lui donne de l’énergie : « une belle histoire ». »

C’est le travail accompli par Periscopic. Accompagné par Jérome Cukier, le cabinet de datavisualisation s’est servi des données du FBI Crime Report en les combinant avec les statistiques de l’OMS concernant la démographie du pays et la répartition par âge et par cause des décès.

Dans l’application disponible ici, il est possible de différencier le type d’armes à feu, l’origine, le sexe, la tranche d’âge, la région et s’il s’agissait d’un meurtre isolé ou non. En haut à gauche, le nombre – impressionnant – de personnes tuées et à droite les années de vie perdues.

De quoi donner de la matière à Barack Obama qui déclarait samedi 2 février lors d’un discours à Minneapolis :

« Le temps d’agir est venu. Nous n’attendrons pas le prochain Newton ou le prochain Aurora. »

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email