De nouveaux outils pour les raffineurs de l’info share
back to to

De nouveaux outils pour les raffineurs de l'info

28 octobre 2011

L’information est potentiellement améliorée par le  web. Prenons les archives démographiques, sociologiques ou économiques dont la consultation est grandement facilitée par le  web, ces dernières étant rendues accessibles à tous les « raffineurs » de l’information que sont les journalistes. Pour ne prendre que l’exemple de la consultation des archives de la presse, souvent essentielle pour approfondir un sujet « dans l’air du temps », souvenons-nous qu’il y a 20 ans seulement, il fallait la plupart du temps montrer patte blanche dans une bibliothèque parisienne pour les compulser.

Aujourd’hui, ces archives sont accessibles en quelques clics sur les sites officiels. Ces conditions de travail, objectivement meilleures, renforcent également la nécessaire excellence du travail journalistique : l’enquêteur est aujourd’hui sur la même ligne de départ que le citoyen-lecteur et s’expose d’autant plus aux critiques que la « matière première » de son travail est à disposition de son client final.

Le web ne menace donc pas le savoir-faire du journaliste, qui reste de collecter, authentifier et restituer honnêtement des faits. Les journalistes doivent simplement utiliser des machines modernes. Après tous, les paysans sont passés en quelques décennies de la faux à la moissonneuse-batteuse. Et ce sont encore des paysans qui les conduisent.
 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email