Déconnexion impossible : à cause de l’ego ? share
back to to

Déconnexion impossible : à cause de l'ego ?

1 juin 2011

Pourquoi avons-nous autant de mal à nous déconnecter, à ranger notre smartphone et à ne plus suivre ce qu’il se passe sur nos boites mails ou sur les réseaux sociaux, même pendant le weekend ou en vacances ? C’est la question à laquelle essaie de répondre Aleks Krotoski, sur le site du Guardian.

 

Dans un monde qui évolue de plus en vite, se déconnecter des réseaux signifierait manquer des changements, des informations, être laissé de côté. Tout serait ainsi surtout une histoire d’ego :

 

« C’est une bonne flatterie pour notre ego que de sentir qu’il y a des plans autour de nous. Le bruit d’un message, d’un mail ou d’une invitation qui arrive sur notre téléphone, nous donne le sentiment de faire partie de quelque chose. Mais ces récompenses sont aussi difficiles à prévoir que la météo, et c’est ce qui nous fait compulsivement rafraichir et vérifier nos smartphones » explique Aleks Krotoski.

 

En tant qu’êtres sociaux, nous voulons appartenir à un groupe, être membre d’une communauté et comme elles sont de plus en plus en ligne, se déconnecter serait comme une petite mort sociale. Ce qui est faux explique-t-elle, car se déconnecter sporadiquement permet au contraire d’augmenter la valeur de ces interactions sociales :

 

« Nous devons nous rappeler que nous avons le pouvoir [de décider de nous déconnecter] et que tout doit être arrêté de temps en temps. Faites une pause [NDLR : comme danah boyd]. Eteignez votre smartphone et profitez du soleil. Le web sera toujours là quand vous reviendrez, mais votre vie pourrait vous passer sous le nez. »

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email