Demain, tous décodeurs !

23 avril 2012

Le succès de l’internet d’aujourd’hui, et des sites comme Facebook ou Twitter, tient beaucoup au fait que la technologie a su se rendre parfaitement invisible. Autrefois, il fallait lire le manuel pour utiliser un téléphone, mais aujourd’hui la plupart des smartphones et autres tablettes n’en proposent même pas ! Il fallait avoir des notions de HTML pour blogger , mais tout cela est fini. Cela permet à des millions d’utilisateurs de se lancer dans l’aventure sans maîtriser le code. On commence à voir apparaître des imprimantes en 3D, ou des librairies «open source » de composantes électroniques (comme LittleBits par exemple) qui nous permettent très facilement de devenir constructeurs d’objets numériques sans avoir de notion de programmation ou d’électronique. 

Le pouvoir n’est plus au codeur et à l’expert. Il est passé à l’utilisateur qui n’a pas besoin d’être spécialiste pour pouvoir utiliser pleinement l’outil. C’est la voie de la démocratisation du numérique. Ce qui compte aujourd’hui n’est pas d’être capable de coder, mais bien plutôt de « décoder », au sens de le compréhension du fonctionnement du numérique et de ces grands enjeux.  

Vaut-il mieux savoir coder pour protéger ses données personnelles sur Facebook, ou comprendre les enjeux associés à notre activité sur les sites de réseaux sociaux ? L’école doit continuer à former des codeurs de talent pour construire l’internet de demain, mais elle doit surtout donner à tous les clés de compréhension des grands usages et enjeux du numérique. 

 
 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email