Des chaussures géolocalisées pour les malades d’Alzheimer share
back to to

Des chaussures géolocalisées pour les malades d'Alzheimer

10 février 2014

Et si les objets connectés pouvaient se mettre au service de la sécurité des malades et de la sérénité de leurs proches ? C’est ce que nous explique un article de FastCo Exist publié le 7 février dernier.

Selon les estimations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le nombre de personnes souffrant d’Alzheimer s’élève aujourd’hui à 36,5 millions de personnes et le chiffre devrait doubler d’ici 2030. Le bien-être des malades et de leurs proches s’impose donc comme des enjeux majeurs auxquels les objets connectés peuvent apporter une réponse. Grâce à une puce GPS placée dans la semelle droite des chaussures, le risque de voir les malades se perdre (et leurs proches s’inquiéter) pourrait être considérablement réduit.

Le service de géolocalisation n’est pas une innovation technologique inédite, pour autant, il apparaît ici comme une innovation sociale. Et si le caractère intrusif du dispositif peut être un frein à son adoption, notamment pour des patients souffrant de paranoïa comme dans le cas des malades d’Alzheimer, la délimitation d’un périmètre de sécurité pour le porteur des chaussures vient en partie résoudre ce problème. Les déplacements du malade, qui conserve toute sa liberté de déplacement, ne sont signalés par SMS ou par mail à ses proches qu’en cas de sortie de la zone définie. 

Le prix des chaussures (environ 300$) et du service (d’un minimum de 35$ par mois) tendent encore à limiter le nombre d’usagers. Toutefois, cet objet connecté ouvre de nouvelles perspectives en e-santé : au-delà du controversé quantified-self, sommes-vous en voie de connaître l’avènement des care technologies ?

Pour retrouver tout l’article de FastCo Exist c’est par ici.​

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email