Des datas et des journalistes (La vie des idées) share
back to to

Des datas et des journalistes (La vie des idées)

21 juin 2011

« Il faut prendre conscience de la contribution spécifique des mondes informatiques à la transformation actuelle du journalisme. »

 

Sylvain Parisie, maître de conférences en sociologie à l’université Paris-Est / Marne-la-Vallée et chercheur au LATTS, publie, ce mardi 21 juin sur le site Laviedesidees.fr une tribune (PDF) en forme de résumé des relations entretenues entre journalistes et « hackers », entendus au sens très large des « passionnés d’informatique » – autrement dit : quand nous parlons des journalistes geeks, nous parlons bien des mêmes personnes 🙂 – dans un monde d’abondande des données.

 

Son postulat : la figure du journaliste hacker est « riche de promesses », dans un contexte où les arguments qui témoignant d’un recul du rôle joué par les journalistes dans les démocraties sont « nombreux […] : fractionnement de leur activité, les fortes contraintes exercées par les mesures d’audience, l’imitation croissante entre professionnels ».

 

Cette implication croissante des programmeurs dans le traitement de l’information serait, à ses yeux, une sorte d’alternative à la désintermédiation tant attendue (voir ici, par exemple). 

 

Mais attention, prévient Parisie, il ne faut pas « tout attendre de ces journalistes hackers » :

 

« Leur inclination à élaborer des produits journalistiques qui supposent une très forte implication d’un internaute compétent pour dégager lui-même des interprétations, trouve nécessairement ses limites. La capacité des journalistes à donner du sens aux données, à dégager des tendances générales et à les intégrer dans un horizon moral partagé, demeure absolument cruciale. »

 

(photo : Space invader [Lyon, France], par biphop, licence CC)

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email