Des jeux vidéo pour améliorer l’activité physique des enfants à la maison share
back to to

Des jeux vidéo pour améliorer l'activité physique des enfants à la maison

8 juillet 2013

L’une des nouvelles évolutions des plateformes de jeux demandant au joueur d’être actif boosterait l’activité physique des enfants à la maison rapporte le ScienceDaily. Si les jeux-vidéo traditionnels ne sont pas mieux que la télévision pour exercer son corps, ces nouveaux moyens d’interactions avec les consoles, la Kinect par exemple, aurait un impact positif sur le temps que les enfants consacrent à l’activité physique. 

L’étude menée par des chercheurs australiens sur un spectre de 56 enfants âgés de 10 à 12 ans a porté sur un total de trois ans, chaque enfant participant à trois phases de 8 semaines chacune. Equipés d’un accéléromètre pour enregistrer le temps passé à pratiquer une activité, les enfants ont été mis en situation tout d’abord en n’ayant aucun accès aux jeux-vidéo, puis en ayant accès uniquement à des jeux-vidéo « traditionnels » uniquement et, enfin, en ayant accès aux jeux actifs.

Les résultats de l’étude montrent que les enfants sont, assez logiquement, plus enclins à pratiquer une activité physique lorsqu’ils n’ont pas accès aux jeux-vidéo du tout (4 minutes supplémentaires en moyenne).  Mais ils mettent également en évidence une augmentation presqu’aussi conséquente lorsque les enfants ont accès à des jeux-vidéo actifs (3 minutes supplémentaires en moyenne).

Ces décalages peuvent sembler très légers et n’ont évidemment pas un impact très conséquent sur la santé des enfants au jour le jour. Mais il est intéressant de comprendre les effets de ces nouvelles technologies sur les comportements, notamment ceux des enfants, dont une proportion non négligeable, et en pleine croissance, utilise des terminaux numériques au quotidien.

Ce sont également des données précieuses pour le long terme. L’empiètement du numérique sur les territoires de la vie quotidienne augmentent la part de temps que l’on passe à interagir avec des outils électroniques et ces différences mineures pourraient se révéler cruciales dans un futur assez proche. Les chercheurs ayant menés l’étude mentionnent notamment les mécanismes numérisés d’apprentissage qui font leur apparition dans les écoles et face auxquels les enfants pourraient passer plusieurs heures chaque jour, soit assis, soit en interagissant avec leur corps.

Retrouvez l’article  de ScienceDaily ici !

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email