Des robots pour assister les personnes âgées au quotidien share
back to to

Des robots pour assister les personnes âgées au quotidien

6 mai 2014

Alors que Stephen Hawking et ses collègues y voient une menace pour l’Humanité ou que d’autres encore affirment qu’ils menacent nos emplois, les robots pourraient tout aussi bien… aider nos aïeux, explique un article de Motherboard de Vice paru le 6 mai.

GiraffPlus ou « Mr. Robin », comme Nonna Lee, 94 ans, s’amuse à le surnommer : c’est le nom du drôle de compagnon que six personnes âgées, issues de différents pays Européens, expérimentent actuellement.

Mais le GiraffPlus s’inclut en fait dans un plus vaste programme de soin aux personnes âgées financé par l’Union Européenne : développé notamment par Amy Loufti, directeur du département d’informatique à l’Université Suédoise d’Örebro, le robot se charge de recueillir les données de capteurs dispersés dans la maison ou sur le corps même de l’utilisateur.

L’objectif ? Savoir s’il a suffisamment dormi, mangé mais aussi analyser sa tension, le taux de sucre dans son sang et réguler ses activités en fonction de ces différents paramètres. Autre fonctionnalité, et non des moindres : assurer la communication avec les proches et les médecins, tenus au courant de l’état de santé de la personne âgée.

Est-ce à dire que l’on souhaite, avec ce projet, remplacer famille et personnel médical ? Pas du tout, affirme Amy Loufti : ce projet est pensé comme un complément à la vie quotidienne de l’utilisateur mais pas comme un remplacement aux soins prodigués par autrui.

Reste le problème de la confiance accordée à ces nouveaux auxiliaires : alors que l’on estime que le marché des robots de soin s’élèvera à 13 milliards d’euros en 2016, près de deux tiers des Américains pensent qu’il s’agit d’une mauvaise idée et 46% des Anglais avancent que la technologie évolue trop rapidement. 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email