Aux Etats-Unis, les centres de désintox’ à Internet fleurissent share
back to to

Aux Etats-Unis, les centres de désintox' à Internet fleurissent

13 novembre 2015

Alors que les experts débattent encore des symptômes d’addiction à Internet – ou de l’existence même de cette pathologie -, un nouveau business model de la « désintoxication » aux réseaux sociaux ou jeux en ligne émerge aux Etats-Unis. Explications avec The Atlantic.

« J’étais vraiment confus, je ne savais pas du tout où l’on m’emmenait« , raconte Griffin, un adolescent de 16 ans d’Orange County (Californie). Quelques heures de route et d’avion plus tard, le centre Outback, basé dans l’Utah, accueillait le jeune homme dans l’un de ses programmes thérapeutiques. Coût de ce dernier ? Entre 25 000 et 30 000 dollars.

Au programme : une retraite loin d’Internet (pendant 44 jours précisément), des dialogues avec une équipe de soins spécialisée et des sorties au grand air pour apprendre, notamment, à faire un feu de bois dans le désert. L’objectif ? Rappeler au patient qu’il existe (et peut vivre) sans ordinateur.

Certains psychologues s’inquiètent toutefois du manque de sérieux associé au diagnostic de l’addiction ainsi qu’à son traitement : 

« Le fait qu’il existe des programmes de désintox’ ne signifie pas nécessairement qu’il existe une addiction. Mais les Etats-Unis sont un pays libre, où l’on peut aussi bien créer un le programme pour traiter ce que l’on veut, y compris la possession par le malin ou la menace extraterrestre« , ironise Charles O’Brien, du Centre de Recherche en Addictologie de Pennsylvanie.

Griffin, en attendant, a complètement cessé d’utiliser l’ordinateur : « je ressens toujours de l’anxiété, raconte-t-il, je suis parfois nerveux. Mais je suis plus heureux maintenant« .

Plus d’informations avec The Atlantic.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email