Le Secrétariat général de modernisation de l’action publique se dote d’une Direction interministérielle du numérique share
back to to

Le Secrétariat général de modernisation de l’action publique se dote d'une Direction interministérielle du numérique

23 septembre 2015

Un décret paru le 22 septembre dans le Journal officiel, complété par un arrêté, réorganise le Secrétariat général de modernisation de l’action publique (SGMAP), notamment par la création d’une direction interministérielle du numérique. Explications avec CIO Online.

L’évolution était attendue, la voici officialisée. Le Secrétariat Général pour la Modernisation de l’Action Publique (SMGAP), « cheville ouvrière de la réforme de l’Etat » rattachée au Premier ministre, a été réorganisée en deux directions, au lieu de trois précédemment :

  • La Direction Interministérielle pour l’Accompagnement des Transformations Publiques (DIAT), qui vise à la réorganisation structurelle des administrations et de leurs méthodes ;
  • La Direction Interministérielle du Numérique et du Système d’Information et de Communication de l’Etat (DINSIC), qui intègre le projet Etalab, et qui a pour périmètre la stratégie générale des systèmes d’information de l’Etat ainsi que le soutien aux projets innovants et la mise en place de l’incubateur de services numériques. 

L’objectif ? « Adapter la structure à une évolution de fond dans les missions du SGMAP« , selon CIO Online. Et donc, en creux, mutualiser les moyens et les compétences ainsi que redéfinir le périmètre d’action de chaque direction.

Une évolution qui devrait, entre autres, permettre la création de « start-up d’Etat », de petites structures visant à proposer en un temps limité des solutions sur des problématiques concrètes, dont le déploiement d’une dizaine d’entre elles d’ici 2017 avait été annoncé.

Plus d’informations avec le décret officiel.

 

> A lire aussi : Identification unique aux services publics : France Connect prend son envol

 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email