Echanger des données personnelles ? « Cela dépend contre quoi » share
back to to

Echanger des données personnelles ? « Cela dépend contre quoi »

20 janvier 2016
Surveiller les habitudes d’achat contre des cartes de fidélité gratuites ou d'autres offres promotionnelles ? Les Américains sont pour. Mais pas lorsque l’on s’attaque à leurs données personnelles, selon une étude menée par le Pew Research Center Study.

« Cela dépend. » Interrogés par le Pew Research Center Study sur la question de la privacy et du partage de données personnelles, les Américains ont livré des réponses pour le moins diversifiées, selon que cela touche au domaine professionnel ou personnel.

Ainsi, s’ils se déclarent en faveur de l’installation de caméras de reconnaissance faciale au travail pour lutter contre une série de vols, ou pour le stockage de leurs données médicales sur un serveur sécurisé dans le but d’être mieux suivi par leur médecin, ils sont en revanche bien plus frileux en ce qui concerne l’utilisation de leurs données personnelles par les médias sociaux à des fins mercantiles, en échange de « retrouver de vieux amis » par exemple.

Même constat en ce qui concerne leurs données personnelles à domicile : lorsqu’on leur propose d’installer un thermostat intelligent chez eux afin de suivre leurs mouvements dans leur logement pour mieux maîtriser leur consommation énergétique, plus de la moitié des Américains sondés jugent cela inacceptable. Ils se révèlent aussi méfiants sur la surveillance à distance de leur conduite en échange de rabais sur leur assurance.

Pour le Pew, chaque situation est donc analysée par les individus à l’aune de multiples facteurs : risques et gains possibles, à court terme ou non, contexte de l’offre… 

Le détail de l’étude ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email