Economie à la demande : le SMS, ami des humains ? share
back to to

Economie à la demande : le SMS, ami des humains ?

2 mars 2015

Le SMS, cette « antiquité », n’a pas dit son dernier mot. C’est sur sa simplicité, sa rapidité et sa discrétion d’utilisation que s’appuie le business model des start-up Magic et Cloe, lancées en Californie. Leur promesse : répondre instantanément à la moindre de vos envies, comme le rapportent Quartz et Wired.

L’Internet répond – presque – toujours à nos questions. Mais les algorithmes des moteurs de recherche ne sont pas (encore) satisfaisants dans la hiérarchisation de la pertinence des réponses, avec le risque de noyer l’internaute sous une déferlante d’informations. C’est pourquoi les medias américains ont vibré d’enthousiasme lorsque Magic et Cloe sont arrivées !

Concrètement, leur service est accessible via un simple numéro de téléphone : il suffit d’exprimer une envie par SMS, et la réponse arrive de façon quasi-instantanée – comme lors d’une conversation « en chair et en os » avec un ami. Il ne reste plus à l’utilisateur qu’à accepter l’une des propositions de l’outil, et la pizza ou la voiture dont vous avez urgemment besoin est livrée directement chez vous. Magic et Cloe se rémunèrent alors en prélevant une commission sur chaque transaction.

Notre époque est marquée par une dynamique : la personnalisation des offres, au fur et à mesure de l’accumulation de datas sur la demande. En réhabilitant l’échange direct comme par SMS, Magic et Cloe vont à contre-courant de cette tendance qui fait craindre à certains que l’humain passe derrière les algorithmes.

Attention toutefois : est-ce un humain ou un robot qui répond à vos questions ? Les start-up restent floues sur ce point, mais il n’est pas exclu que demain, ce soit une intelligence artificielle qui réponde.

Quoi qu’il en soit, une chose paraît certaine : la dynamique portée par Magic et Cloe est celle de l’hybridation, caractéristique notamment du digital labor, où hors-ligne et en ligne s’entrecroisent. Comme dans le monde mis en image dans le film Her

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email