Ecrans et enfants : dialoguer pour mieux responsabiliser share
back to to

Ecrans et enfants : dialoguer pour mieux responsabiliser

22 janvier 2013

Ordinateur, télévision, tablette… Face à la multiplication des écrans, l’Académie des Sciences a publié aujourd’hui un avis encourageant les parents à responsabiliser les enfants plutôt que d’interdire leur usage. 

Les recommandations sont nombreuses et prennent en compte tous les âges de l’enfance, de la naissance à l’adolescence comme le précise Martine Laronche dans un article sur LeMonde.fr

> A chaque âge son écran

Et les avis sont nombreux : avant 2 ans et en présence d’un adulte, seules les tablettes tactiles peuvent avoir un effet positif sur le développement de l’enfant. Entre 2 et 6 ans, les écrans peuvent aussi permettre de distinguer le réel et le virtuel, mais il est préférable que leur utilisation reste familiale :

« A cet âge […] jouer seul sur une console personnelle devient vite stéréotypé et compulsif » précise Martine Laronche.

Entre 6 et 10 ans, place à l’auto-régulation ! L’école joue ici un rôle important puisque c’est au primaire que l’apprentissage doit avant tout se faire. 

« L’utilisation pédagogique des écrans et des outils numériques à l’école ou à la maison peut marquer un progrès pédagogique important (logiciels d’aide à la lecture ou au calcul) »

Enfin, comme le rappelle le support, sur les enfants entre 12 et 14 ans, le potentiel des écrans est particulièrement fort

« Les outils numériques possèdent une puissance inédite pour mettre le cerveau en mode hypothético-déductif. »

Les écrans peuvent donc « améliorer le contrôle des émotions et la capacité à contrôler ses pensées, actions, prises de décisions. »

Mais un usage excessif de ces derniers, notamment la nuit, peut altérer le développement cérébral. Il est donc nécessaire pour les parents de communiquer avec l’enfant à propos de ce qu’il voit à l’écran dans le but de développer son sens critique.

Et ce dialogue avec l’autorité parentale est essentiel : les jeux vidéo et les réseaux sociaux ont un fort potentiel dans le développement des enfants, mais les parents doivent leur imposer des repères spatio-temporel tout en les encourageant à raconter ce qu’ils y font.

Les écrans sont donc bénéfiques et ont une forte capacité d’apprentissage pour les plus jeunes, mais leur usage doit être contrôlé par les parents ou les enseignants afin de contribuer à l’éducation de l’enfant. Une piste sérieuse à suivre pour « refonder l’école de la République par le numérique. »

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email