Education numérique : la sérieuse affaire de tous share
back to to

Education numérique : la sérieuse affaire de tous

28 octobre 2011

Les technologies nous donnent accès à un univers de possibles (informations, biens et services, interactions sociales, créativité, productivité personnelle..) démultiplié.

Tout va de plus en plus vite et il est de plus en plus difficile de suivre.
Nous devons nous mettre en situation d’apprentissage permanent, absorber le fonctionnement de nouveaux outils pas si intuitifs que ça (apprendre à utiliser Facebook, à télécharger de la musique sur iTunes, à utiliser un iPhone…), de nouveaux usages (suivre nos amis sur Twitter…), ne serait-ce que pour pouvoir garder le contact, échanger, s’informer…bref : être dans la vie ! C’est ce que Francis Pisani et moi appelons la vie en Beta  perpétuelle. Et c’est notre vie en tant qu’employé, ami, parent, enfant, étudiant, consommateur…

Il est temps de lancer un appel à  la lutte contre l’illéttrisme digital, qui semble être un des dangers qui nous guette, en tant qu’individus, en tant que « forces de production », en tant que citoyens. Il nous faut changer d’attitude face aux technologies, et se mettre en état de formation permanente. Cette « littératie digitale » est un des critères clé pour construire une société plus ouverte, plus juste et éviter que la fracture numérique ne divise le monde en sachant (les aristocrates du web) et ignorant.

C’est donc notre affaire, en tant qu’individus, mais c’est aussi l’affaire des entreprises qui nous emploient, des vendeurs qui veulent nous vendre leurs produits, bien sur et toujours de l’école et de l’Etat, mais aussi de la famille et des amis. Bref : c’est l’affaire de tous, et en permanence. Plus facile à écrire qu’à mettre en œuvre. 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email