Education : quand apprendre passe par le hacking share
back to to

Education : quand apprendre passe par le hacking

11 juin 2015

Yonatan Raz-Fridman est le créateur de Kano, un ordinateur en kit à monter soi-même et initiant les plus jeunes au code informatique. Il livre dans une tribune publiée sur Quartz son opinion sur ce que devrait être l’éducation dans une société numérique.

C’est en testant et en apprenant de ses erreurs que le jeune sierraléonais Kevin Doe a réussi, du haut de ses 15 ans, à améliorer la vie de sa famille et de sa communauté. Comment ? En construisant des générateurs et des batteries à partir des composants électroniques qu’il trouvait dans les poubelles autour de chez lui. Un exploit qui lui a notamment valu d’être invité par le prestigieux Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Un exemple radical qui prouve aussi, d’après Yonatan Raz-Fridman, qu’éducation rime souvent avec curiosité et expérimentation. Le numérique et les technologies offrent des possibilités nouvelles pour laisser la latitude aux enfants d’expérimenter, à condition de leur en offrir l’opportunité.

Deux évolutions majeures s’imposent pour le créateur de Kano :

  • Rendre l’apprentissage plus expérimental en s’appuyant sur les technologies et en laissant les enfants apprendre par eux-mêmes de leurs erreurs. Ce qu’ils font déjà lorsqu’ils utilisent des appareils tels que des tablettes pour la première fois, suggère Raz-Fridman.
  • Encourager les enfants à construire de leurs propres mains les outils technologiques avec lesquels ils jouent. Une façon d’apprendre par exemple à assembler et coder une voiture télécommandée plutôt que de l’acheter dans un magasin de jouet.

« Avec les technologies à portée de main et la puissance des ordinateurs qui croît de façon exponentielle, personne n’a jamais été mieux placé ou mieux équipé que la génération actuelle pour initier un mouvement global de « makers ». Pour la toute première fois, l’innovation d’une petite fille de 10 ans originaire de Lagos (ou Mumbai, ou Rio) a le potentiel de connaitre un succès international » conclut Yonatan Raz-Fridman.

Pour en savoir plus, c’est par .

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email