En 2014, l’ebook représentera la moitié des revenus de l’édition share
back to to

En 2014, l'ebook représentera la moitié des revenus de l'édition

21 janvier 2013

La transition des maisons d’édition vers le numérique est désormais bien entamée : d’ici 2014, la moitié de leurs revenus sera issu des ebooks. C’est ce que nous rapporte ActuaLitté dans un article publié le 18 janvier dernier.

On pensait la transition numérique de l’édition particulièrement douloureuse, pourtant, il semble que le secteur soit en passe de trouver un nouvel équilibre. Selon un sondage Forrester/Digital Book World, la majorité des éditeurs (90%) est même optimiste quant à l’avenir du numérique dans l’édition.

Et pour cause, le taux d’adoption des smartphones et des tablettes soutient la vente des ebooks. 64% des éditeurs se considèrent même capables de rivaliser dans l’environnement numérique. L’impression continue sa baisse, mais le livre numérique devrait connaitre une croissance de l’ordre de 21%.

Et les pronostics sont réjouissants pour ce dernier : d’ici 2014, il devrait générer la moitié des revenus du secteur. Un quart des éditeurs affirme même que c’est déjà le cas dans leur entreprise.

> La bibliothèque sur tablette, les éditeurs adhèrent

Si pendant longtemps, les éditeurs sont restés sceptiques voire récalcitrants face aux tablettes, leur attitude a bien changé : 2/3 d’entre eux considèrent que la tablette est le meilleur outil pour la lecture numérique, et près de la moitié fait le choix des lecteurs ebook. L’équipement progressif des maisons d’édition a probablement favorisé ce changement d’attitude

Toutefois, presque la moitié des personnes interrogées lors du sondage estime que ces lecteurs sont inefficaces et manquent de justesse en tant que dispositif de lecture

Les applications, elles aussi, sont encore loin de faire l’unanimité. Si 85% des éditeurs en a déjà réalisé, la moitié estime que leur développement est encore trop coûteux. Ils ne sont d’ailleurs qu’un sur cinq à estimer que les applications pourraient devenir une source importante de revenus.

Mais les appréhensions ne s’arrêtent pas là. Une nouvelle législation, actuellement dans les tuyaux du ministère de la justice, fait craindre au éditeurs l’hégémonie d’Amazon sur le marché.

Si les maisons d’édition se sont donc converties au livre numérique, il laisse place à un nouveau marché dont les règles sont encore à définir.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email