Espèces en extinction, des sciences collaboratives pour une meilleure observation share
back to to

Espèces en extinction, des sciences collaboratives pour une meilleure observation

18 novembre 2013

Comment rendre compte de la situation de la biodiversité en faisant participer le plus grand nombre ? C’est l’ambition de la plateforme LiveAndes, un projet de sciences citoyennes et éducatif au service de la conservation des espèces menacées.

> Un projet pour réunir cartographes, passionnés de la biodiversité, « mobinautes » et scientifiques

Aujourd’hui les espèces en voie de disparition en Amérique Latine ne sont pas étudiées autant que celles d’Amérique du Nord ou d’Europe. Ainsi, des chercheurs de Microsoft Research se sont associés à l’institut virtuel LACCIR (Latin American and Caribbean Collaborative ICT Research) de l’université Catholique pontificale du Chili pour développer de meilleurs outils concernant l’observation de la biodiversité. Il s’agit de cartographier la distribution de la faune et de la flore en voie d’extinction. L’enjeu : développer une approche scientifique, de type « sciences collaboratives » afin d’alimenter en données la communauté des scientifiques. Faciliter la collecte, la compilation et l’analyse des données sont les trois ambitions de la plateforme et application LiveAndes. 

> Plus de 820 espèces d’animaux déjà identifiées

Cette technologie permet de traiter un grand volume de données enregistrées par les chercheurs. Mais elle s’ouvre aussi à la communauté des passionnés de la faune et la flore. Les randonneurs, gardes forestiers, volontaires, écologistes ont la possibilité de créer une véritable bibliothèque de données à partir de leur mobile en adressant images, chiffres et vidéos.

La capture de ces données et leur numérisation permettent de faire avancer les recherches des scientifiques en complétant leur base informationnelle. 

L’enjeu est également de construire un environnement mobile et de générer des documents en cloud pour partager et diffuser les informations autour de la conservation des espèces.

> Un projet pour la biodiversité au service de la collectivité

Pour un utilisateur « lambda du site », il représente avant tout un centre d’archivage de données qui offre un panorama sur la situation actuelle. 

C’est un projet international dans le sens où il permet aux chercheurs de l’IUCN (l’Institut international pour la conservation de la nature) de compléter la liste rouge des espèces en voie d’extinction.

Centraliser les données via une plateforme tout en s’appuyant sur la géo-référence et les technologies mobiles a l’avantage de relier deux communautés : celles des passionnés et des scientifiques. C’est le moyen aussi de produire un lieu synthétique constamment mis à jour, surveillé et optimisé.

Pour en savoir plus sur la plateforme et application LiveANdes, c’est ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email