Et si demain un tweet vous sauvait la vie ?

17 janvier 2012

Les réseaux sociaux peuvent servir à bien plus qu’échanger des photos de vacances. Zoom sur une opération d’information et de prévention des risques vraiment pas banale.

L’ambassade des Etats-Unis en Thaïlande a testé le 13 janvier l’importance de l’impact des réseaux sociaux sur la gestion des risques. L’institution a utilisé son compte Twitter et sa page Facebook pour prévenir les citoyens américains présents à Bangkok d’une menace terroriste.

 

Voici ce que l’on pouvait lire sur le site de l’ambassade : « Ce message alerte les citoyens américains que des terroristes étrangers pourraient prévoir des attaques sur les sites touristiques dans un futur proche ».

Les médias sociaux représentent un excellent moyen de diffusion rapide et efficace. L’ambassade des Etats-Unis en Thaïlande compte en effet 39 700 suiveurs sur Twitter et 30 000 fans sur Facebook. Le message peut donc être présenté aux personnes intéressées en quelques secondes à peine et toucher directement près de 70 000 individus.

Le dispositif a évidemment été complété par l’envoi de sms et l’affichage de l’information à l’ambassade. L’importance des réponses faites au tweet d’origine par l’ambassadrice Kristie Kenney et au post Facebook a également été déterminante dans la bonne transmission du message.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email