Et une statue se mit à marcher…

6 mars 2015

Imaginez-vous au Louvre, en train de vous promener au milieu de sculptures de la Grèce antique… Et celles-ci prennent vie sous vos yeux ébahis. C’est le rêve un peu fou que l’artiste français Arnaud Potter vient de réaliser avec son œuvre GOLEM x APOLLO, dont Wired raconte la genèse.

L’avenir de l’art, c’est le numérique ! Membre du studio de créations visuelles numériques lyonnais BK Digital art company, Arnaud Potter et ses acolytes s’évertuent à « propulser l’art et le numérique sur scène et dans l’espace » depuis des années.

Techniquement, l’installation est simple. Il s’agit de projeter une vidéo créée spécialement pour l’occasion sur le visage des sculptures. Leurs yeux prennent alors vie et peuvent cligner, scintiller ou jeter des regards à droite puis à gauche ; vous fixer.

L’objectif du projet GOLEM x APPOLO : provoquer un trouble chez le spectateur, en donnant vie à des objets. Quoi de mieux, alors, que des sculptures antiques avec tout l’imaginaire qu’elles portent ? Apollon, dieu du soleil, de la lumière, de la connaissance et de l’art, allié à la figure mythologique du Golem – cet être fait de terre glaise : un choix poétique pour une installation expérimentale dans laquelle la lumière donne la vie.

Cette œuvre explore les limites de la réalité virtuelle – ou « réalité augmentée ». Une technologie qui, depuis près de deux ans, se trouve au centre de toutes les attentions de l’univers numérique et attire de nombreux investissements.

A l’heure où les musées se creusent la tête pour profiter du numérique, le projet du studio français séduira à coup sûr !

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email