Etat des lieux des MOOC francophones

30 septembre 2014

Dispensés à l’origine par les grandes universités américaines, les MOOC ou cours en ligne modifient progressivement le paysage de l’éducation française. Dans une récente étude, Digischool, site français spécialisé dans l’éducation numérique, nous livre quelques chiffres clés relatifs à cet écosystème. L’occasion de décrypter les 169 formations en ligne francophones actuellement proposées et d’appréhender les attentes de leur public. Plus d’informations avec une infographie relayée par Journal du net.

Du développement d’une start-up à l’apprentissage du code, les MOOC recouvrent un large panel d’activités. Sur les 826 personnes interrogées par Digischool, 28% d’entre elles élisent l’informatique comme domaine d’apprentissage privilégié, parmi les 19 existants.

Digischool s’est chargé de recenser le nombre de MOOC par école et plateforme et d’évaluer leur qualité. Deux critères qui ne vont pas forcément de pair. L’Ecole Polytechnique de Lausanne, première en termes de nombre de MOOC proposés, n’est ainsi pas nommée parmi les établissements aux meilleures formations. En la matière, l’Ecole Centrale de Lille rafle la première place : son cours intitulé ABC Gestion de projet a été suivi par plus de 16 000 participants au fil des 3 différentes sessions ayant été proposées.

Les MOOC jouissent d’une bonne réputation auprès de l’échantillon étudié, composé majoritairement de débutants (59%) : 83% d’entre eux jugent leur offre satisfaisante. Sur 826 apprenants, 83% considèrent l’offre proposée par les MOOC comme satisfaisante.

Le numérique poursuit ainsi sa transformation de l’apprentissage et 66% des interrogés coiçoivent désormais les MOOC comme format complémentaire aux cours traditionnels. Vers un système hybride entre cours magistraux et cours en ligne ? 

Pour retrouver l’infographie de Digischool sur le Journal du net, c’est ici

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email