Etudiant-entrepreneur : un nouveau statut, pourquoi faire ? share
back to to

Etudiant-entrepreneur : un nouveau statut, pourquoi faire ?

23 juin 2014

Jouer la sécurité en poursuivant ses études, ou se jeter dans le grand bain en créant sa start-up… Un choix cornélien pour les étudiants français ? Plus pour longtemps : avec la création du statut étudiant-entrepreneur dès la rentrée scolaire 2014, le gouvernement espère bien faire émerger « des Mark Zückerberg à la française »…

L’entrepreneuriat étudiant, un sport de haut niveau

C’est Geneviève Foraso, la secrétaire d’Etat à l’Enseignement supérieur, qui est à l’origine de cette déclaration enthousiaste dans le cadre d’une interview accordée à 20 Minutes. Concrètement, ce nouveau statut permettra à chaque étudiant d’obtenir un aménagement de ses études, par exemple en travaillant à son projet au lieu de réaliser un stage. Un système qui n’est pas sans le rappeler le modèle suivi par les étudiants qui pratiquent un sport de haut niveau, comme le souligne Numerama. Les entrepreneurs en herbe auront également la possibilité de suivre des modules de formation à la création et d’obtenir un diplôme d’établissement « étudiant-entrepreneur », qui leur attribueront des crédits ECTS comptant dans le cursus.  Geneviève Foraso précise : « surtout, il sera accompagné dans l’élaboration de son projet par deux tuteurs (un enseignant et un chef d’entreprise) et aura accès aux espaces de travail coopératifs au sein d’un Pepite ». Ces Pôles pour l’innovation, le transfert et l’entrepreneuriat sont aujourd’hui au nombre de 29 sur le territoire français.


L’objectif affiché par le gouvernement est d’aboutir à la création de 20 000 entreprises par des étudiants d’ici à 2018… Un chiffre ambitieux, d’autant plus que seulement 3% des créateurs d’entreprises étaient des étudiants en 2013 selon l’APCE (Agence pour la création d’entreprises). Mais paradoxalement, le chômage de masse pourrait aider à améliorer ces chiffres. Comme l’analyse La Tribune.fr, plutôt que d’attendre l’inversion du chômage ou accepter un emploi précaire, de plus en plus de jeunes décident de se lancer dans l’entrepreneuriat… 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email