Faire du design numérique un vrai savoir faire français share
back to to

Faire du design numérique un vrai savoir faire français

2 août 2012

En 2020, le digital représentera 20% du PIB français. La France deviendra-t-elle une grande puissance numérique ? Pour que nous consommions les futurs produits et services numériques « made in France », il faudra les imaginer et les concevoir, c’est à dire les designers. Notre conseil : que les pouvoirs publics se mobilisent pour faire du design numérique au service de l’innovation un vrai savoir faire français.

Plusieurs pays ont mis le design numérique au centre de leur politique d’innovation. Les Etats-Unis bien sûr, hyper puissance numérique dont les grandes entreprises ont su faire du design d’expérience utilisateur une fonction régalienne. La Corée ensuite qui considère le design comme le moteur de la montée en gamme de son économie. Les pays scandinaves qui répliquent dans le numérique leur culture nationale de designers. La Chine enfin, qui voulant passer du « made in China » au « designed in China », ouvre plus d’une trentaine d’écoles de Design. Résultat : les entreprises américaines dominent les services numériques, nous nous équipons en Smartphones et TV interactives coréennes, la Suède et le Danemark caracolent en tête du Digital Economy Ranking. Et la Chine pointe son nez dans le nouveau concert des nations numériques avec des sites parmi les plus fréquentés au monde.

Et la France ? Monsieur Montebourg, si vous voulez que votre ministère ne se résume pas au sauvetage des canards boiteux, il vous faudra imposer le Design numérique comme un vrai savoir faire français, générateur d’innovation.

Nous proposons de mettre en place un programme de Design Numérique reposant sur trois piliers

  1. La formation: créer les écoles de Design numérique qui manquent cruellement en France aujourd’hui.
  2. Organiser les Etats Généraux du Design Numérique : favoriser la collaboration entre les ingénieurs et les designers, sensibiliser les dirigeants français au rôle indispensable du Design dans l’innovation de produits et de services.
  3. Mieux financer l’innovation : que l’Etat favorise le financement des futures petites françaises qui ont fait preuve de leur concept, mais pas encore de leur rentabilité.

Monsieur le Président, Monsieur le ministre du Redressement Productif, c’est par la défense du Design in France que notre pays deviendra la grande puissance numérique qu’elle mérite de devenir. La mobilisation, c’est maintenant !

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email