Faut-il reconstruire entièrement Internet pour notre sécurité ? share
back to to

Faut-il reconstruire entièrement Internet pour notre sécurité ?

3 décembre 2014

Depuis la création d’Internet dans les années 1970, les supports informatiques, les utilisateurs et leurs usages ont bien changé. Ce réseau devenu mondial est-il encore viable en termes de sécurité ? Certains experts pensent que non, et travaillent à le reconstruire (presque) entièrement. Explications avec le New York Times.

Il y a 40 ans, Vinton G. Cerf et Robert E. Kahn définissaient en Californie les règles et protocoles d’Internet. Depuis, des Tera-octets sont passés sous les ponts et des générations de processeurs ont détrôné les antiquités sur lesquelles ces pionniers ont construit leur réseau. Pourtant, l’agence pour les projets de recherche avancée de défense américaine (la DARPA) travaille à réinventer Internet « from scratch » – comprenez : de zéro. La raison ? Howard E. Shrobe, professeur au MIT et ancien de la DARPA, observe que « tout [Internet] a été créé dans un esprit d’efficacité et non de sécurité ». 

Ces dangers se nomment Heartbleed ou encore Shellshock. Des bugs de programmation du système qui peuvent potentiellement donner accès au contrôle de plus de la moitié d’Internet. Exceptions ou partie émergée d’un système fragile ? La DARPA a fait son choix, en développant un programme intitulé CUSTARD qui ne remplace pas entièrement l’infrastructure, mais apporte de nouvelles technologies et d’autres manières d’identifier l’utilisateur. Une façon de placer la sécurité au fondement du système. 

Howard E. Shrobe et la DARPA sont conscients que c’est un travail de long terme. Mais voient la vague des objets connectés comme un excellent terrain d’expérimentations.

Plus d’informations dans l’article du New-York Times.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email