Filmer le monde de demain : Keiichi Matsuda

15 novembre 2013

Keiichi Matsuda est réalisateur et “architecte visuel”. Dans son travail il explore les futurs possibles de la vie urbaine, où la distinction entre le virtuel et le monde physique s’efface. Pouvant être perçu comme étant utopiques ou dystopiques – selon notre relation avec la technologie – ses deux premiers courts métrages : Domestic Robocop et Augmented City 3D, sortis en 2010 ont été extrêmement bien reçus.
Aujourd’hui Keiichi Matsuda revient avec un nouveau projet de courts métrages qui explorent une vision ambitieuse de l’avenir – “au lieu de jetpacks, voitures volantes et des robots, pensez plutôt villes intelligentes, des médias super-sociaux et de la réalité augmenté” explique Matsuda sur la page de financement collaboratif du projet

Les films seront tournés cet hiver et se dérouleront à Medellín en Colombie.  Cette ville, la deuxième plus grande du pays, a longtemps été réduite à ses problèmes de violence et de drogue, mais connaît actuellement l’un des revirements urbains les plus remarquables de l’histoire, et a été élue la ville la plus innovante au monde en 2013 par le Urban Land Institute. 

Ils relateront l’histoire de trois urbains du futur : 
> Marly, une célébrité locale et icône de mode à travers sa présence sur les médias sociaux, qui s’apprête à faire face à une trahison très relayée sur Internet…
> Dans les Barrios nous rencontrons Emilio, un ouvrier accro du gaming mobile qui franchit un océan de profils et de statistiques pour trouver l’amour dans un endroit inattendu.
> Pendant les derniers préparatifs de la célèbre fête des lumières de Medellín, nous suivrons Juliana, employée épuisée travaillant pour une grande entreprise qui se tourne vers Dieu après une expérience de mort imminente.

Selon Matsuda, nous sommes déjà tous des êtres technologiquement améliorés. Nous inventons et utilisons des technologies pour étendre la portée de nos actions et de notre influence. Cela nous permet comme jamais auparavant, d’explorer de nouveaux  territoires et de nouvelles perspectives dans la ville.

Nous pouvons définir la ville par nos usages technologiques : n’importe quelle salle d’attente, n’importe quel parc, café ou wagon de train peut devenir un bureau, un cinéma, une salle de concerts ou une salle de jeux. Nos bureaux sont maintenant dans nos maisons, dans des bars ou dans des parcs, et, de même, les lieux qui étaient au départ nos bureaux nous servent aujourd’hui aussi à communiquer avec nos amis, à regarder  des vidéos et à lire des blogs.

Retrouvez le descriptif du projet sur le site de crowdfunding Kickstarter. Leur sortie est prévue pour Printemps 2014. 

 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email