Flâner et choisir en toute liberté ses publicités : des solutions arrivent ! share
back to to

Flâner et choisir en toute liberté ses publicités : des solutions arrivent !

6 novembre 2013

Naviguer sur Internet ou explorer les réseaux sociaux devraient rester un plaisir. Nostalgique des débuts du web, on se rappelle de ce temps de la cyberflânerie, néologisme datant de 1998 remis au goût du jour par Evgeny Morozov dans un article du New York Times. Nous étions cet homme-sandwich encore heureux de l’être car finalement l’affaire restait implicite. Et la sérendipité était une activité recherchée. Mais cela devient de plus en plus compliqué lorsque nous sommes abonnés a de multiples réseaux sociaux, fils d’actualités. Nous sommes exposés désormais a tellement d’informations sur internet, qu’un tri sélectif peut s’avérer indispensable. La notion de filtrage devient une nécessité.

C’est ce que suggère Chris Baker, ancien de BuzzFeed et créateur de l’espace VIP pour les meilleurs comptes Twitter The World’s Most Exclusive Website, en proposant de bloquer tous les postes dérangeants nos flux d’actualité sur Facebook et Twitter. La spécificité : le blocage sur mesure. Explications. 

« J’ai observé que si des petites choses sur Internet m’ennuyaient, ça devait aussi être le cas pour 20 millions d’autres personnes », explique Baker dans l’article d’Alyson Shontell de Business Insider

Chris Baker lance sa start-up Rather avec pour promesse de nous donner à voir seulement ce qui nous intéresse. 

Le concept de Rather est parti de son premier succès Unbaby.me, « une fonctionnalité permettant de filtrer des photos sur les réseaux sociaux en utilisant une série de mots-clés associés à leur publication » (Wikipedia). Cette application avait vocation à rester à l’état de blague puisqu’elle se fondait essentiellement sur les photos de bébé et proposait de les transformer en chats. Une blague qui a réunie plus de 230.000 utilisateurs. Et si le concept pouvait s’étendre à tous les sujets intrusifs ? C’est l’ambition de cette start-up, Rather !

Le dispositif est simple : après téléchargement de l’application vous dressez une liste des choses que vous n’aimez pas. A l’instar de Unbaby.me, c’est par le biais de mots-clés suggérés ou proposés par vos soins que tous les mots – associés aux termes considérés comme à supprimer de vos actualités – seront enlevés de votre newsfeed, le fil « Actualités » de votre page Facebook.

Si cet outil peut paraître anecdotique, il est surtout le reflet d’un mouvement : apprendre à mieux gérer les données et contenus qui nous sont destinés chaque jour sur Internet. 

Cependant, la thèse du militant d’Internet Eli Pariser sur la filter Bubble (le piège de la bulle des filtres) souligne les dangers d’une société homogène où finalement les internautes ne sortiraient pas de leurs centres d’intérêts. Ainsi, trier Internet en fonction de nos clics sur les liens de notre choix – via l’opération d’algorithmes invisibles – ou encore en ajustant nos informations en fonction de nos goûts comme le propose Rather, nous éloignerait des premiers rêves d’un Internet de l’inattendu. La sagacité des perceptions sur notre monde en serait réduite. 

 

Pour en savoir plus sur l’historique de la start-up Rather, c’est ici

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email