France Université Numérique : les cours démarrent en grande pompe share
back to to

France Université Numérique : les cours démarrent en grande pompe

20 janvier 2014

Le 16 janvier dernier, France université numérique (FUN) a lancé ses huit premiers cours gratuits. Et le succès semble être au rendez-vous : ce sont déjà 100 000 étudiants qui ont plébiscité l’enseignement en ligne de la plateforme.

Les MOOC (Massive Open Online Courses) de France Université Numérique ont été pensés pour favoriser la diffusion de la culture au sein de la société et pour faciliter l’accès à l’enseignement supérieur à de nouveaux publics.

Parmi les premiers enseignements proposés, les deux cours de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense rencontrent un franc succès avec déjà « près de 10 000 inscrits en tout », se félicite l’université dans un communiqué : « Philosophie et modes de vie », l’un des MOOC les plus plébiscités sur FUN, compte ainsi près de 6000 inscrits. Le second, qui porte sur la « Première Guerre Mondiale expliquée à travers ses archives »a déjà séduit 3500 personnes en cette année-anniversaire du début de la Grande Guerre.

Les autres cours vous emméneront à la découverte du transmédia, de la statistique, du droit constitutionnel, de la santé au travail ou encore de la diplomatie. Ils sont dispensés par le CNAM, l’Université Bordeaux 3, le Centre Virchow-Villermé, l’Université Panthéon-Assas Paris II et Sciences-Po Paris. Et les inscriptions sont toujours ouvertes, les séances se succédant chaque semaine jusqu’à la mi-avril.

« [Ce] succès nous a conforté dans notre décision de continuer d’enrichir la plateforme FUN, en multipliant le nombre de cours accessibles en ligne », précise Jean-François Balaudé, Président de l’Université Paris Ouest Nanterre La Défense.

L’Université prévoit d’établir un bilan concret de cette expérience au printemps 2014. Elle pourra ainsi estimer le nombre de participants jusqu’à la fin du parcours (emmener les inscrits jusqu’à la fin de leur cursus restant souvent un défi en matière de cours en ligne) ou encore constater d’éventuels dysfonctionnements techniques et envisager les améliorations pédagogiques à apporter au programme.

Ces bons résultats interviennent au moment où le gouvernement souhaite aller plus loin dans le développement des MOOCs : la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Geneviève Fioraso, a déclaré le 14 janvier dernier que son Ministère débloquerait 8 millions d’euros supplémentaires pour encourager la création de Moocs au sein des universités et pour la formation professionnelle.
 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email