Frank, le premier robot bionique

29 octobre 2013

I-Free, entreprise éditrice et développeur d’applications et de jeux mobiles, lance le premier homme bionique, Frank. C’est ce que nous raconte Venture Beat

Frank est né d’une alliance entre I-Free et Shawdo Robot Co, une compagnie composée d’ingénieurs dédiés depuis 1987 à la robotique.

« L’idée principale de ce projet était d’assembler toutes les pièces détachées qui existent déjà pour un corps humain aujourd’hui ». 

Quand Bertolt Meyer, chercheur de l’université de Zurich et designer du « bio-bot » parle de « pièces détachées » dans l’article de The Voice of Russia, c’est pour évoquer les prothèses. 

Mais Frank n’est pas seulement un robot constitué à partir de prothèses humaines : il est doté d’une intelligence artificielle.

Et, son intelligence verbale provient des recherches de l’ingénieur Vladimir Veselov, gagnant en 2012 du prix du prestigieux Turing100 « AI Machines Competition » pour sa une technologie de commande verbale. 

Chaque réponse ne prend que quelques secondes à Frank pour échanger avec vous.

Parmi les rêves prométhéens du XXIème siècle, on compte celui de créer un robot subterfuge de l’homme. On sait que la robotique s’inspire des avancées scientifiques de la médecine pour se rapprocher du rêve de la machine de Turing. L’homme augmenté – faisant référence notamment aux prothèses humaines – devient ainsi une muse pour la conception des humanoïdes. Entre anticipation cybernétique – évoquant les œuvres d’Isaac Asimov – et ambitions scientifiques, I-Free nous invite à prendre encore plus au sérieux la culture SF. 

Pour en savoir plus sur le premier robot bionique, c’est par ici.

Découvrez Frank dans la vidéo ci-dessous (en anglais) : 

 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email