French Tech : un fonds de 200 millions d’euros pour les accélérateurs de start-ups share
back to to

French Tech : un fonds de 200 millions d’euros pour les accélérateurs de start-ups

9 décembre 2014

Emmanuel Macron, Axelle Lemaire et Louis Schweitzer ont lancé ce 9 décembre un appel à manifestation d’intérêts (« AMI »), destiné à identifier et soutenir des accélérateurs privés de start-ups, a annoncé le Ministère dans un communiqué. Pour favoriser leur essor sur le territoire français, le Fonds French Tech Accélération doté de 200 millions d’euros a été créé dans le cadre de l’action « French Tech » du Programme d’Investissements d’Avenir. Cette action est opérée pour l’Etat par la Caisse des Dépôts et Consignations et gérée par Bpifrance Investissement.

Pour Emmanuel Macron :

« Les startups représentent déjà près de 50% des créations nettes d’emploi. Partout dans le monde, ce sont les startups qui portent la croissance. L’avenir économique de la France passe par le développement de la French Tech et notre aptitude à faire émerger de nouveaux champions mondiaux. Les accélérateurs French Tech permettront de gagner cette course de vitesse. »

Le lancement de l’AMI s’inscrit dans le cadre de l’initiative French Tech destinée à valoriser les écosystèmes numériques français et leur attractivité en France et à l’international. Un projet auquel la Halle Freyssinet pourrait bientôt offrir un nouveau lieu emblématique, comme nous l’annoncions le 23 octobre.

Pour Axelle Lemaire :

« La France accueille de très nombreuses startups à fort potentiel, mais qui se heurtent à la barrière de l’accès au financement pour croître et créer des emplois en France. La mise en place du fonds French Tech Accélération, dédié à l’accompagnement des start-ups vers leur croissance, répond à ce besoin en misant sur les accélérateurs portés par des entrepreneurs pour les entrepreneurs. L’investissement public crée l’effet de levier nécessaire à l’amplification de l’investissement privé. »

Le Fonds French Tech Accélération investira dans des structures (sociétés privées ou fonds d’investissement) qui soutiennent les startups ayant dépassé la phase initiale d’amorçage en leur offrant des prestations (accès à des entrepreneurs expérimentés, à des formations, à un réseau de contacts d’affaires, à du conseil juridique, commercial et fiscal, etc.) et éventuellement des financements, notamment en fonds propres.  

Afin de « faire émerger des projets ambitieux », les investissements réalisés par le fonds French Tech Accélération pourront dépasser 10 millions d’euros. Ces investissements seront réalisés au fil de l’eau jusqu’à épuisement de la capacité du Fonds French Tech Accélération, sur une période prévisionnelle de cinq ans.

Pour télécharger l’appel à manifestation d’intérêt, c’est par ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email