Plus de 190 millions de données personnelles d’électeurs américains dans la nature share
back to to

Plus de 190 millions de données personnelles d’électeurs américains dans la nature

29 décembre 2015

Si la campagne électorale pour la présidence des Etats-Unis de 2012 avait été résolument numérique, l’élection américaine de 2017 devrait marquer l’entrée dans une nouvelle ère. Toujours plus de données personnelles et de ciblage, mais aussi toujours plus de risques de voir ces données exposées. The Verge et DataBreaches reviennent sur les tenants et aboutissants d’une récente affaire de fuite révélé par le chercheur en cybersécurité Chris Vickery.

Des données qui feraient pâlir d’envie n’importe quelle personne malintentionnée : nom(s) et prénom(s), genre, date de naissance, adresse, e-mail, numéro de téléphone, identifiant d’électeur, date d’inscription sur les listes électorales, affiliation politique à un parti, historique de vote… A en croire DataBreaches, la base de données qui était facilement accessible en ligne – son accès a été fermé le 28 décembre dernier – contenait près de 190 millions de données personnelles, soit plus que l’ensemble des électeurs inscrits sur les listes électorales aux Etats-Unis (une différence qui pourrait s’expliquer par une absence de décompte des décès, des déménagements, etc.).

 

 

Accessibles sur simple demande administrative dans la plupart des Etats américains, ces données électorales sont souvent compilées par des entreprises privées avec d’autres données de type marketing pour former de gargantuesques bases de données qui sont ensuite revendues, notamment aux équipes de campagne des candidats. Mais peu de mesures de sécurité sont prises afin d’assurer la protection de ces données et, par là même, contenir leur circulation…

Pour en savoir plus, c’est ici, ou .

 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email