Maven : pour ne pas se faire dépasser, General Motors s’inspire d’Uber share
back to to

Maven : pour ne pas se faire dépasser, General Motors s'inspire d'Uber

25 janvier 2016

« Redéfinir la mobilité personnelle » : c’est en ces mots que le géant de l’automobile américain General Motors (GM) vient de lancer un nouveau service de « partage » de véhicules : Maven. Une réponse claire à Uber selon Quartz.

GM vs. Uber. Lancé en grande pompe jeudi 21 janvier 2016 à Ann Arbor dans le Michigan, l’offre Maven se compose pour l’heure d’une flotte de véhicules disponibles à la location dans l’un des 21 emplacements dédiés à travers la ville. Montant minimum de la course : 6 dollars.

« General Motors est à l’avant-garde de la redéfinition l’avenir de la mobilité personnelle », a indiqué le président de la firme, Dan Ammann, dans un communiqué. Avant d’ajouter : « Nous sommes sur un positionnement, unique, de haute qualité de services de mobilité personnalisés, qui colle aux attentes actuelles et futures de nos clients. »

Maven n’est pas le seul signe du glissement de General Motors vers du transport à la demande : plus tôt ce mois-ci, la firme a investi 500 millions de dollars dans la société Lyft, principal concurrent d’Uber, et envisagé de développer avec elle une flotte de véhicules autonomes. GM a également racheté, pour un prix dérisoire, les restes de Sidecar, autre concurrent de la firme de Travis Kalanick. A terme, l’offre Maven devrait être développée dans les principales villes américaines. 

L’article complet est à retrouver ici.

 

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email