Psychologie : pourquoi les hackers hackent-ils ? share
back to to

Psychologie : pourquoi les hackers hackent-ils ?

6 novembre 2015

Mary Aiken, psychologue experte en cybercriminalité, estime qu’il est crucial de comprendre ce qui pousse les cybercriminels à agir, surtout les plus jeunes. Le Guardian se fait l’écho de cette psychologie du hacking.

Sony, Ashley Madison, ou encore plus récemment Talk Talk Les affaires de piratages et de violations des données personnelles se multiplient. Face à cela, nombre d’experts tels que Mary Aiken cherchent à étudier le profil de ces cybercriminels :

« Il faut voir le Web comme un environnement – le web indexable, le web profond – avec ses délinquants et sa cybercriminalité organisée. Mais où travaillent-ils ? Où vivent-ils ? Et d’où agissent-ils ? » 

Et selon elles, le hacking s’expliquerait par la psychologique :

« L’explication que je préfère […] est une approche freudienne psychanalytique, qui conceptualise le hacking […] comme une envie cyber-sexuelle de pénétrer. Il y a également une sorte de complexe de castration, dans le sens d’être coupé du réseau. »

L’expert note par ailleurs une recrudescence de ce qu’elle nomme la « cybercriminalité juvénile ». Ce qui la pousse à se questionner :

« Nous devons nous demander, en tant que société, si nous voulons réellement criminaliser des jeunes de 13, 14 et 15 ans ? Ou bien voulons-nous plutôt comprendre leurs comportements, se nourrir de leurs incroyables compétences, les encadrer puis tenter de les orienter dans la bonne direction ? »

Pour en savoir plus, l’article du Guardian est ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email