Après la visualisation de données, la visualisation de la musique share
back to to

Après la visualisation de données, la visualisation de la musique

5 janvier 2010

A mi-chemin entre la représentation de données et la composition musicale. Jonas Friedemann Heuer, un jeune étudiant allemand encore à l’âge des stages, donne une leçon d’innovation assez spectaculaire : il a mis au point, au début de l’année 2009, un système de « visualisation de la musique ».

Explications : son clavier, tout ce qu’il y a de plus classique avec ses 88 touches, intègre un dispositif permettant de visualiser, en temps réel, les notes jouées par le pianiste.

Regardez-plutôt :

« Chaque note jouée apparaît sous la forme d’une bande qui, dans ses dimensions, dans sa position, dans sa couleur, relève la manière dont chaque touche a été jouée », explique Jonas Friedmann Heuer sur son site internet. Grande différence avec la plupart des projets de visualisation de données musicales ? « Clavilux 2000 ne fait pas disparaître les couleurs une fois lemorceau terminé : il reste donc une sorte de « résumé » de la musique, qui sera unique, notamment à cause de l’interprétation du pianiste ! », s’enthousiasme le jeune étudiant.

(visuel original)

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email