Arcade City : l’application qui veut ubériser Uber grâce à la blockchain share
back to to

Arcade City : l'application qui veut ubériser Uber grâce à la blockchain

Inverse 30 mai 2016
Aux Etats-Unis, un ancien chauffeur Uber a lancé sa propre application de transport à la demande, en misant tout sur la blockchain pour créer un système décentralisé. Focus sur Arcade City avec Inverse.

« Lorsque j’étais chauffeur Uber, et que je pestais contre certaines de leurs règles et la manière dont ils structuraient les choses, j’ai commencé à me prendre à rêver à ce quoi pourrait ressembler un Uber décentralisé, un Uber basé sur la blockchain », raconte à Inverse Christopher David, le créateur d’Arcade City. Autour de lui, il ne rencontre que des chauffeurs qui partagent le même état d’esprit, et ce bien avant qu’Uber ne décide de baisser les prix, accroissant par là même la grogne de ses chauffeurs.

Le jeune homme de 29 ans, déjà très versé dans la technologie bitcoin, commence à voir l’opportunité d’une application similaire à Uber mais décentralisée, sans opérateur. C’est ainsi que Christopher David a créé Arcade City, en s’appuyant sur la blockchain Ethereum.

L’innovation ? L’application met directement en relation chauffeurs et utilisateurs et détermine le prix de la course sans action extérieure. A terme, Arcade city devrait proposer, comme ses concurrents, des assurances pour ses chauffeurs mais aussi la possibilité de générer et éditer directement les smart contracts.  En peu de temps, 3 000 chauffeurs dans 30 villes américaines se sont inscrits sur cette nouvelle application.

Autre élément de différenciation : dans une optique de transparence et de confiance – et aussi pour se faire connaître… -, Arcade City a souhaité gamifier l’application : chauffeurs et utilisateurs peuvent se noter mutuellement, comme le font déjà les offres concurrentes, mais peuvent également passer des niveaux, qui détermineront en partie le prix de la course. Exemple pour un chauffeur : effectuer 100 courses et obtenir x% d’évaluations positives.

Pour en savoir plus sur Arcade City, c’est par ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email