Chatbots : 6 défis pour une véritable démocratisation share
back to to

Chatbots : 6 défis pour une véritable démocratisation

Venture Beat 24 août 2016
Les chatbots, malgré leur présence de plus en plus marquée, ne sont pas toujours suffisamment développés pour être ni réellement efficaces, ni très convaincants. Venture Beat propose six défis pour les futurs chatbots.

C’est un fait : les chatbots sont de plus en plus nombreux et utilisés à des fins de plus en plus différentes. Cependant, ils restent encore très perfectibles sur de nombreux points. Venture Beat a listé six défis que les chatbots du futur devront être capable de surpasser pour pouvoir progresser et devenir réellement utiles, si ce n’est indispensables :

  • Comprendre le langage courant

Pour l’instant, les chatbots ne reconnaissent pas toutes les nuances du langage, et particulièrement du langage courant. Pour se faire comprendre, il est nécessaire de parler d’une certaine façon et non d’une autre. Le but à atteindre ? Ne pas avoir à réfléchir comment parler au bot et que celui-ci puisse nous comprendre dans n’importe quelle situation.

  • Approfondir la question du machine learning

Connaître le langage courant est une chose, savoir quoi en faire en est une autre. Pour obtenir des réponses naturelles, l’apprentissage des chatbots par le biais du machine learning devra être approfondi. En l’exposant à suffisamment de discussions, l’intelligence artificielle devrait rapidement être capable de savoir quelle réponse est la plus appropriée.

  • S’inspirer de l’intelligence humaine

Comment rendre les bots aussi naturels que possible à nos yeux ? Il suffit de les laisser s’inspirer de nous-mêmes. Auparavant, le rapport humain-machine était d’apprendre aux humains à comprendre les machines. Cette tendance a commencé à s’inverser. Désormais, la nouvelle optique est d’apprendre aux machines à nous comprendre nous, les humains.

  • Produire de la valeur ajoutée

Créer un chatbot n’est pas qu’une question de technologie. L’intérêt est aussi que l’intelligence artificielle soit en mesure de nous proposer un service. Fort heureusement, ici, le champ des possibles est large, comme rendre possible la réservation de billets d’avion par une simple conversation avec un bot d’une compagnie aérienne.

  • Rester simple

Penser qu’un chatbot doit être extrêmement développé pour apparaître comme étant totalement naturel est une erreur. Les bots les plus intuitifs et efficaces sont simples et faciles d’utilisation mais ne visent pas à l’exhaustivité, loin de là.

  • Proposer une alternative satisfaisante

Quand les bots actuels se trouvent face à une impasse, ils se contentent généralement de transférer votre question vers une recherche web. Un chatbot efficace sera un chatbot qui, lorsqu’il ne pourra plus vous répondre et aura épuisé toutes les possibilités pour tenter de résoudre votre problème, vous réorientera de lui-même vers un autre service.

Plus d’informations sur Venture Beat.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email