Comment comprendre son robot et s’en faire comprendre ? share
back to to

Comment comprendre son robot et s’en faire comprendre ?

The Conversation 28 avril 2016
Avec l’arrivée des machines autonomes dans nos sociétés, la communication entre humains et robots sera la clé pour des interactions sécurisées. C’est ce que nous explique dans The Conversation le spécialiste en robotique aérospatiale Riccardo Bevilacqua.

Comprendre les intentions d’un robot peut être difficile pour les humains. Et vice versa. Ce qui peut avoir de graves conséquences pour les astronautes travaillant en apesanteur… ou les piétons se retrouvant face à une voiture autonome. Riccardo Bevilacqua, spécialiste de robotique aérospatiale, nous explique dans The Conversation que trouver un moyen de communication entre robots et humains est donc essentiel pour travailler en bonne intelligence.

La question centrale selon lui ? Comment transmettre les intentions entre robots et humains, et dans les deux sens.

« Si les machines autonomes travaillent avec nous plutôt qu’à notre place, alors la communication est la clé, tout comme la capacité à prévoir les intentions de chacun », affirme le spécialiste.

Ainsi, pour deviner ce que compte faire un conducteur humain, un piéton peut se fonder sur une série d’indices comme le contact visuel. Mais rien de tel de la part d’un véhicule autonome, qui a encore lui aussi du mal à comprendre tous les comportements humains. De cette capacité à décrypter les intentions découle pourtant des relations de confiance entre machines et humains. Une confiance de plus en plus nécessaire avec l’automatisation croissante de nos sociétés.

Plus de réflexions sur la communication hommes-machines et la confiance avec l’article de The Conversation.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email