Et si les mannequins des vitrines pouvaient bouger ?

1 mars 2013

Devant la vitrine d’un grand magasin à Tokyo s’est regroupé un petit nombre de personnes. L’une d’entre elles commence à danser et un bien étrange ballet démarre : le mannequin imite chaque geste et mouvement du passant. Vous êtes en fait face aux premiers mannequins interactifs au monde.

L’expérience est réalisée grâce à une Kinect : elle détecte les mouvements des passants pour le synchroniser avec ceux des mannequins et ainsi les animer.

Un dispositif pour gamifier les vitrines ?

Le jeu peut ensuite s’engager entre les passants et les mannequins : un couple joue s’installe devant la vitrine, chacun face à un mannequin. Les marionnettes bougent au rythme des gestes et des pas.

L’objectif ? Rester en rythme le plus longtemps possible pour gagner… des réductions dans le magasin. Un système intégré calcule en effet à quel degré les mouvements des deux personnes sont synchrones. De là à ce que les pros de la danse paient moitié moins cher leurs vêtements, il reste un grand pas à franchir. Mais le dispositif pourrait donner des idées pour rendre les vitrines toujours plus attractives.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email