Kinect Conception - Une idée lumineuse

20 février 2012

Microsoft France et l’ENSCI-Les Ateliers ont travaillé main dans la main afin de donner l’opportunité aux étudiants de réaliser des projets innovants en matière de création industrielle, avec Kinect. Après avoir visité le FabLab de l’école, RSLN vous en dit plus sur leurs créations.

A part pour faire joli, à quoi peut bien servir un abat-jour ? Anthony Loeuk et Thibaut Louvet, déjà amis avant de rentrer à l’ENSCI, ont leur petite idée sur la question. Les deux compères ont imaginé Luminaire-K, un programme qui utilise les capacités de Kinect afin de « modeler la lumière ». Résultat : leur projet permet de créer des abat-jour qui éclairent une pièce en fonction de vos besoins. Quand on regarde leur vidéo, on se dit qu’il fallait y penser. 

> Y voir plus clair

« On voulait moins utiliser Kinect pour sa capacité à reconnaître des mouvements que comme un outil d’analyse. Travailler sur des éléments comme le son, la chaleur ou, dans ce cas, la lumière, c’est ça qui nous intéressait », raconte Anthony Loeuk

Les mouvements à réaliser pour utiliser Luminaire-K sont donc réduits à leur plus simple expression. Il suffit de monter ou baisser la main pour déplacer l’abat-jour dans l’espace, puis, plus on écarte les bras à un endroit, plus l’intensité lumineuse y sera forte, et inversement.

L’ordinateur génère alors un patron de pièces numérotées, débitées au Fablab grâce à une découpeuse laser. On effectue ensuite soi-même le montage à l’aide d’un tube de colle, dans un exercice « à mi-chemin entre l’origami et le puzzle » expliquent ses créateurs. Quant au matériau utilisé, le chromulux, il ne fait pas flamber la facture : comptez moins de dix euros par lampe assemblée.

> Déjà un succès, déjà la pression

Thibaut Louvet et Anthony Loeuk ne s’attendaient pas à ce que leur invention obtienne un tel écho. En effet, la vidéo des deux étudiants circule déjà très bien sur la Toile, aussi bien grâce à l’originalité du concept qu’à l’allure très stylisée et futuriste de leurs lampes. Le site étapes.com, une référence dans le milieu du design, a même parlé de leur création.

« Ça nous motive pour suivre le projet de près et continuer à nous impliquer dans son suivi. Car il reste encore quelques petites retouches à faire ! », expliquent-ils.

D’ici la fin de l’année, l’application pourrait être téléchargeable pour tous les possesseurs de Kinect. Après les étagères de votre intérieur, vous pourrez aussi « modeler » la lumière de votre salon comme bon vous semble.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email