Alike, la start-up qui vous plonge au coeur de l’écran share
back to to

Alike, la start-up qui vous plonge au coeur de l'écran

22 janvier 2014

Permettre aux spectateurs de découvrir toutes les facettes d’une image diffusée à l’écran en fonction de leur position en face de celui-ci, c’est le projet de la start-up Alike qui a fait sa rentrée au Microsoft Venture Accelerator Paris (MVA Paris) la semaine dernière.

Issus des milieux de l’art, de la programmation et de l’entreprise, les startupers d’Alike se sont servis de toutes leurs expertises pour analyser les usages numériques d’aujourd’hui et imaginer un service qui y réponde au mieux. Le duo, composé de Douglas Cabel, 32 ans, et de Manuel Sanchez, 31 ans, ne manque pas d’énergie et d’ingéniosité : en hackant la Kinect, ces deux diplômés en sociologie ont mis au point un dispositif étonnant (dont vous pouvez découvrir une vidéo de présentation ci-dessous). Retour sur une expérience de l’écran pas comme les autres.
 

Un regard à 360° sans utiliser la technique du relief

De leurs parcours atypiques, Douglas et Manuel conservent une fibre artistique pour « détourner les technologies », les améliorer et en définir des pratiques nouvelles. Douglas explique :

« Les images ou les vidéos que nous captons avant sont prises à 180° ou 360°. La Kinect sait parfaitement où vous vous trouvez face à l’écran, donc selon la place que vous prenez, vous pouvez voir une certaine facette de l’image. »

Selon le duo, les contenus diffusés sur les écrans doivent aujourd’hui prendre une nouvelle dimension :

« Nous nous sommes demandés ce que l’on pouvait produire comme contenus qui correspondent parfaitement à un écran. Nous pensions au-delà de la vidéo, du texte, du jeu vidéo ou de photographie : nous voulions quelque chose d’interactif sans effort pour le spectateur.

Dans notre dispositif, nous pensons l’écran comme une fenêtre avec un décor à explorer derrière. Ce n’est pas comme la 3D qui n’est qu’une pure illusion qui crée un relief à l’image. D’habitude on place le spectateur au centre d’une expérience dont il peut voir les parois. Nous nous plaçons sur les parois pour que le spectateur explore les contenus.»

Si le dispositif peut paraître compliqué, le jeune homme se veut rassurant, selon lui, il ne demande rien d’autre que savoir regarder une image :

« Il s’agit de rendre l’expérience la plus intuitive possible, la plus proche de nos comportements lorsqu’on se retrouve devant une œuvre, une vitrine, etc. Nos mouvements sont finalement très légers la plupart du temps.»

La clé du mécanisme est donc la curiosité du spectateur. Et pour le mettre au point, Manuel n’a pas hésité à se plonger dans l’apprentissage du code pour créer au mieux les contenus qu’ils imaginaient :

« J’ai appris en fonction des besoins auxquels on était confrontés, raconte le jeune homme. La Kinect est une technologie accessible qui nous a permis de maitriser toute la chaine de création de notre expérience. »

 

MVA Paris, un tremplin pour tisser son réseau entrepreneurial

L’objectif de la start-up au sein de MVA Paris : affiner son discours, développer un réseau structuré et se concentrer sur la méthodologie à mettre en place pour convaincre les investisseurs.

En effet, si le principe de la Kinect – basée sur le mouvement des personnes face à l’écran – est aujourd’hui une technique relativement facile à comprendre, la technicité du dispositif nécessite de mettre en place toute une stratégie de communication efficace.

Et les premiers essais de la start-up se sont révélés concluants, comme le raconte Manuel :

« Nous avons eu l’occasion d’exposer notre dispositif à Futur en Seine, au festival des rencontres improbables de Bayonne, à la cité des sciences, au salon made in France, ou encore dans les Galeries Lafayette pour la marque Insensée. Nous faisons aussi partie de l’innovation room de J.C. Decaux. »

Un dispositif qui pourrait bien intéresser les muséographes – afin d’enrichir l’expérience du public -, ou encore les musées qui souhaiteraient donner à voir leurs collections trop fragiles. L’occasion de rendre notre relation aux tableaux plus intuitive pour mieux les explorer.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email