La rencontre des arts numériques avec la danse

25 janvier 2013

Un danseur se tient debout seul, sur un grand carré lumineux. L’image est sobre. L’ambiance sonore pour le moment inexistante. Il esquisse un geste. Puis un autre. Et rapidement le spectateur se rend compte qu’à chaque mouvement correspond un enchainement sonore.

Axis Mundi a décidé d’exploiter au mieux ce que le danseur peut provoquer d’alliances entre les gestes et les sons à partir d’une Kinect reliée directement au corps du danseur. Ses gestes deviennent une matière sonore, ce n’est plus le son qui produit le mouvement mais l’inverse. L’environnement ainsi créé permet l’interaction multimédia.

Loin de voir une domination du danseur sur ce qui d’habitude lui permet de se mouvoir dans l’espace, il s’agit bien plus de jouer avec les sons en utilisant l’espace et d’affiner ce que le corps peut faire de mouvements. Jusqu’à trouver une harmonie.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email