Un logiciel pour détecter la fatigue au volant

The Huffington Post 13 juillet 2016
La société Caterpillar compte équiper des milliers de camions de transport miniers d'un logiciel pour prévenir les dangers liée à la fatigue (et à l'endormissement) au volant. Explications avec The Huffington Post.

La technologie permettra-t-elle de ne plus s’endormir au volant ? C’est en tout cas l’objectif poursuivi par le groupe industriel Caterpillar. Celui-ci compte en effet installer un logiciel de reconnaissance dans des milliers de véhicules de transports miniers, qui atteignent plusieurs fois la taille d’un homme. Le but ? Prévenir et éviter les accidents liés à la fatigue – et au possible endormissement – des conducteurs.

Le logiciel utilisé évalue les signes de fatigue potentielle en se basant sur une caméra, un micro et un système d’éclairage, rapporte The Huffington Post. L’ouverture des paupières et la position de la tête sont deux des critères surveillés. En fonction des cas, un repos forcé du conducteur peut être ordonné.

Depuis qu’elle a commencé à installer le logiciel en juillet 2015, l’entreprise a fait savoir que les incidents de travail causés par la fatigue d’un conducteur ont été réduit de 80% par rapport aux années précédentes.

Quid de l’utilisation d’un tel logiciel pour les conducteurs de voitures grand public ? Jeremy Terpstra, de Seeing Machines – partenaire de Caterpillar spécialisé dans la reconnaissance faciale -, annonce que ce n’est qu’une question de temps :

« Nous avons des arrangements avec de nombreux constructeurs automobiles. Ce n’est qu’une question de temps avant que cette technologie ne soit présentes dans tous les véhicules, partout.« 

Plus d’informations avec The Huffington Post.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email