L’avenir des wearables passera-t-il par les micro-aiguilles ? share
back to to

L'avenir des wearables passera-t-il par les micro-aiguilles ?

Microsoft Research 7 septembre 2016
Un wearable qui analyse vos données médicales en se greffant à vous à l'aide de micro-aiguilles ? Des chercheurs de la Keio University et de Microsoft Research y travaillent. Et cela est indolore. Explications.

Nom de code : « Interface humaine portable par objets utilisant des micro-aiguilles ». Ce projet, conjointement mené par Microsoft Research et des chercheurs de l’université tokyoïte Keio, vise à développer des wearables dans l’optique de récolter des donnés médicales et recevoir des informations sans avoir à regarder un écran.

Dirigé par Norihisa Miki, professeur associé à l’université Keio, le projet explore la convergence des micro et nanotechnologies, avec des capteurs prenant la forme de micro-aiguilles plantées dans la peau. En 2015, Miki et son équipe avaient en effet découvert que la surface de la peau, soit la couche la plus éloignée de l’épiderme, pouvait être utilisée comme interface à part entière.

À faible consommation énergétique, ces objets ne pénétrent pas plus de 15 à 20 couches de peaux mortes, les rendant ainsi indolores tout en permettant de récolter et transmettre les données avec une grande réactivité et précision.

Un des wearables mis au point par l’équipe est flexible et tactile. Placé autour de l’avant-bras, il a le potentiel de créer de nouvelles façons pour les patients de recevoir ou envoyer leurs données médicales et mesurer l’efficacité de leurs traitements.

Plus d’informations avec Microsoft Research.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email