L’Open Connectivity Foundation, un nouveau consortium pour définir les standards de l’IoT share
back to to

L’Open Connectivity Foundation, un nouveau consortium pour définir les standards de l’IoT

Venture Beat 23 février 2016

Afin de structurer le secteur encore fragmenté de l’Internet des objets et d’en élaborer les standards, l’Open Connectivity Foundation a vu le jour le 19 février 2016. Mais quelle ambition pour quelles actions ? Explications avec Venture Beat.

Amené à connaître une croissance annuelle de 10 à 15% d’ici 2019, le secteur de l’Internet des objets est pourtant encore loin d’être unifié. « La concurrence entre différents standards ouverts et les protocoles fermés ont ralenti l’adoption et l’innovation », explique ainsi Microsoft (membre du consortium auprès d’entreprises comme Cisco, General Electric ou encore Intel) dans un communiqué de presse.

Pour éviter que la fragmentation de ces standards ne soit nuisible à la croissance du secteur, plusieurs géants de la tech ont annoncé la mise en place de l’Open Connectivity Foundation. Le consortium se veut être l’équivalent du W3C du secteur des objets connectés. Son ambition : fixer et promouvoir des normes applicables à l’ensemble des acteurs du secteur.

« L’Open Connectivity Foundation va créer un ensemble de spécifications et de protocoles pour permettre aux appareils provenant de divers constructeurs d’interagir entre eux de façon sécurisée et transparente », indique Microsoft. Et de préciser : « Quels que soient le fabricant, le système d’exploitation, le chipset ou le protocole de transport, les appareils qui respectent les spécifications de l’OCF vont pouvoir travailler ensemble. »

Plus d’informations avec l’article de Venture Beat.

> A lire aussi sur Microsoft Ideas : « L’Internet des Objets va emmener des incompréhensions, des chocs générationnels »

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email