Des robots humanoïdes sur les lignes d’assemblage des avions de ligne share
back to to

Des robots humanoïdes sur les lignes d’assemblage des avions de ligne

CNRS Journal 16 février 2016
Lancé par le groupe Airbus et le Laboratoire franco-japonais de robotique (JRL), un programme vise à concevoir des robots humanoïdes dédiés aux lignes de montage aéronautiques. Une information relayée par CNRS Le Journal.

Décharger les opérateurs humains des tâches les plus laborieuses ou dangereuses : c’est l’objectif du programme de développement de robots humanoïdes mis au point pour les usines d’aviation du groupe Airbus. Fruits de la combinaison entre expertise japonaise en électronique et en robotique et excellence française en mathématiques et en algorithmique, ces robots devraient être en mesure d’évoluer dans des espaces réduits et d’accomplir des tâches complexes dans des positions jusqu’alors irréalisables par des robots.

« Concrètement, l’industriel a besoin de robots humanoïdes capables de s’agenouiller ou de se pencher comme un être humain, et qui peuvent exécuter des fonctions plus sophistiquées comme visser ou serrer un boulon », explique Adrien Escande, qui dirige le programme de recherche commun.

Parmi les principales améliorations apportées à ces robots, le « déplacement multi-contact », qui « permet aux robots humanoïdes de se déplacer en prenant appui non seulement sur leurs pieds, mais aussi sur leurs genoux, leurs mains ou leurs coudes, comme nous-mêmes le faisons lorsque nous rampons », explique Abderrahmane Kheddar, directeur du JRL.

A l’avenir, ces robots pourraient trouver de nombreux champs d’application et être notamment utilisés sur les chantiers navals et ferroviaires.

Plus d’informations avec l’article de CNRS Le Journal.

> A lire aussi : Pourquoi la recherche française attire les entreprises tech

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email