Un professeur veut numériser en 3D toutes les espèces de poissons recensées share
back to to

Un professeur veut numériser en 3D toutes les espèces de poissons recensées

Techcrunch 27 juillet 2016
Un professeur de l'université de Washington veut scanner en 3D toutes les espèces de poissons connues par l'homme. Mais dans quel but ? Explications avec TechCrunch.

Alors que plus de 25 000 espèces de poissons sont connues de l’homme, le professeur Adam Summers de l’université de Washington souhaite réaliser un scan en trois dimensions de chacune d’entre d’elles. Comment ? Avec un CAT-scan à 340 000 dollars (et une équipe d’assistants), rapporte TechCrunch.

Selon le chercheur, il existe un fort potentiel pratique à avoir des modèles de poissons sous forme digitale en 3D et précis au millimètre près. Des scientifiques peuvent par exemple comparer instantanément différents types de poissons ou bien des spécimens de la même espèce.

En rendant possible l’impression en 3D d’un crâne, d’une vertèbre ou d’un poisson entier, tous les biologistes ou conservateurs de musées qui le souhaitent pourront augmenter leur collection. Car le professeur Summers a veillé à ce que toutes les données émises par son laboratoire soient librement utilisables.

Son équipe et lui estiment qu’il leur faudra deux à trois ans pour scanner toutes les sortes de poisson recensées. Jusque là, 500 sont déjà disponibles sur le site de l’Open Science Framework.

Cependant, ceci n’est que le début : à terme, l’ambition est de scanner les quelques 50 000 vertébrés connus sur Terre. Rien de moins.

Plus de détails ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email