Le MIT met au point un téléphone par auto-assemblage

FastCoDesign 31 août 2016
Le futur de la production tendrait-il vers l'auto-assemblage ? Le MIT semble y croire, comme le rapporte FastCoDesign.

Avant de s’attaquer aux téléphones portables, le laboratoire d’auto-assemblage du MIT a déjà mis au point, entre autres, une pièce de mobilier en carton plat capable de se monter toute seule et des textiles programmables, rapporte FastCoDesign. Le nouveau projet du département explore cette fois-ci comment, avec quelques composants, une source d’énergie et les bonnes interactions, un téléphone portable peut s’assembler de lui-même.

Le prototype élaboré consiste en six parties pouvant former deux téléphones différents. Une fois placés au fond d’un récipient tournant (un peu comme une bétonnière), les différents éléments sont mélangés jusqu’à ce qu’ils s’assemblent.

Pour ce faire, Skylar Tibbits, directeur du laboratoire d’auto-assemblage, et son équipe ont utilisé des aimants à la polarité différente. Grâce à cela, non seulement les parties sont fortement attirées les unes aux autres, mais les mauvais couplage sont impossibles.

De quoi produire de sérieux impacts sur les futures méthodes de fabrication. De plus, au delà du téléphone portable, Tibbits affirme que ce n’est que le début et voit les choses en grand :

«Peu importe ce que vous voulez concevoir ou fabriquer, vous possédez une liberté totale dans cet espace avec un nombre minimum de composants uniques. Nous ne faisons qu’égratigner la surface. »

Plus d’informations ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email