Un bouquet de fleurs digitales

17 février 2011

Comment transposer le monde végétal dans l’univers numérique ? C’est la question à laquelle répondent les « fractal flowers » de Miguel Chevalier.

Créées à partir d’un logiciel spécifiquement conçu pour l’artiste, ces fleurs suivent un développement qui mime celui de végétaux bien réels : des graines virtuelles se développent, s’ouvrent et fleurissent, puis se fanent, donnant naissance à de nouvelles plantes. Cette croissance repose en partie sur un mode aléatoire mis en place par le programme, ce qui produit chaque fois des fleurs différentes.

Jugez plutôt par vous-même :

Les « fractal flowers » s’inscrivent dans un travail artistique plus large de Miguel Chevalier, intitulé « Autres Natures » et initié par l’artiste il y a une dizaine d’années. Cette œuvre, outre son aspect esthétique, se veut également une réflexion sur les enjeux de la manipulation génétique, et pose une interrogation : et si ces fleurs pouvaient se reproduire à l’infini, que produiraient-elles ? 

L’ensemble de l’œuvre repose sur un code unique, et ces données similaires permettent de décliner les fleurs en une multitude de formes : leur aspect est donc modelable et adaptable selon les lieux et les moments. 

Invité d’honneur du musée Maurice Denis de Saint-Germain-en-Laye, Miguel Chevalier a ainsi conçu des installations qui font écho aux tableaux exposés, et qui évoluent au rythme des envies de visiteurs … Pour les voir, vous avez jusqu’au 27 février !

> Visuel :

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email