Une partie de bowling pour se remettre sur pieds

3 avril 2012

Dans l’hôpital britannique de Berkshire à Londres, l’équipe médicale a décidé de se servir de Kinect pour la rééducation des patients ayant subi un accident vasculaire cérébral (AVC). Le Docteur Andy Smith l’utilise pour réapprendre petit à petit aux patients à retrouver mobilité et équilibre.

> Comment ça marche ?

Dans l’hôpital de Berkshire, Kinect apporte une solution à part entière dans l’accompagnement des patients âgés ou ayant subi un AVC. La rééducation prend alors des airs de jeu lorsque les patients sont invités à jouer une partie de bowling.

Kinect ferait-il aussi bien que le kiné ? L’équipe du Docteur Andy Smith note de réelles améliorations dans l’état des patients. Les évolutions des patients font d’ailleurs l’objet d’un suivi plus précis à présent :

« L’un des points les plus intéressants avec Kinect est que l’on peut noter les évolutions des patients grâce au score qu’ils obtiennent dans les différents jeux. Cela nous permet de créer des correspondances avec leur capacité à se tenir debout, à effectuer certains gestes ou tout simplement à marcher », explique Vicky Morris, ergothérapeute à l’hôpital de Berkshire.

L’utilisation de Kinect permet donc de mieux suivre les progrès des patients : des données qui n’existaient tout simplement pas auparavant.

> Et après ?

Ce dispositif est également bénéfique pour les patients qui peuvent eux-mêmes se rendre compte de leurs progrès et même continuer d’utiliser Kinect une fois rentrés chez eux :

« Nous nous sommes aperçus que le retour à la maison favorise le regain de mobilité. Un environnement familier augmente le bien-être des patients et leur permet de se remettre plus vite. Et l’utilisation de Kinect à domicile leur permet à la fois de continuer leur rééducation et d’être entourés de leurs proches lors de cette démarche », souligne le professeur Andy Smith.

Pour aller plus loin :

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email