Vive la réalité diminuée !

16 juillet 2010

Le projet mélange les cartes basse résolution avec vue de dessus, que les joueurs de jeux rôle des années 80 n’ont sans doute pas oubliées, avec la précision des cartes actuelles.

Tout a commencé par la cartographie de New York, où l’on retrouve aussi bien Times Square que Central Park ou SoHo. Le succès est assez rapide et Brett Camper se lance alors dans une opération de crowdfounding. Comprenez par là, il fait appel aux dons des internautes pour développer de nouveaux projets (à lire, par exemple, chez Ecrans).

Il offre ainsi aujourd’hui 10 villes fidèlement reproduites dans ce style inimitable, de Londres à San Francisco en passant par Berlin.

On vous propose une balade dans Paris.

A la croisée des chemins et des genres, Brett Camper invite à repenser les interactions avec l’espace et la ville : « Les cartes nous encouragent à penser et à interagir avec l’espace d’une certaine façon. Prenez du temps pour penser différemment ce qui vous entoure. Entreprenez une quête. Devenez un aventurier. »

> Pour aller plus loin :

Le pixel art expliqué en 11 minutes

Les villes chinoises en pixel art

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email