Intelligence artificielle : la peur doit-elle entraver les progrès technologiques ? share
back to to

Intelligence artificielle : la peur doit-elle entraver les progrès technologiques ?

23 septembre 2015

Stephen Hawking, Bill Gates et de nombreux experts affichent des réserves quant aux avancées de l’intelligence artificielle. Mais pour Ben Medlock, auteur d’une tribune sur le Financial Times, cette peur est la pire ennemie du progrès technologique.

« Il y comme un goût de paranoïa voire de panique dans la façon dont les médias traitent des sujets liés à l’intelligence artificielle », regrette Ben Medlock, directeur de SwitfKey, une entreprise de logiciels qui est notamment à l’origine du système prédictif qui permet à Stephen Hawking de s’exprimer… contre l’intelligence artificielle.

Si les enjeux éthiques liés à certaines utilisations de l’intelligence artificielle sont reconnus par l’ensemble de la communauté scientifique, Ben Medlock note que ces prises de paroles alarmistes tendent à faire oublier les utilisations à plus petite échelle d’une technologie qui rend déjà de précieux services au quotidien.

Et selon Medlock, il serait bon d’évaluer les risques réalistes et concrets de l’intelligence artificielle afin de tirer le meilleur parti d’avancées scientifiques qui sont encore bien loin, selon lui, de menacer l’espèce humaine. 

Pour lire la tribune sur le Financial Times, c’est ici.

Chaque semaine,
recevez les immanquables
par email